Archives par étiquette : ubuntu

usb disk et policykit

Lorsqu’on tente de monter un disque usb via son file manager (Thunar ou Nautilus), on peut avoir un message d’erreur ‘not authorized’. Lorsqu’on a un environnement de bureau à la Gnome ou KDE, toutes ces histoires de gestion des droits est pris en charge de façon transparente. Mais quand on veut avoir un environnement hyper léger, il y a des manipulations  à faire pour contourner certains problèmes. Voici la marche à suivre : Continuer la lecture

Surveiller mysql pour pas cher

processlist-refresh

Voici une petite astuce pour surveiller ses serveurs mysql sans déployer d’outil particulier :

mysqladmin -u root -p -i 5 processlist

L’option -i ou –sleep en version longue permet de spécifier une durée en seconde pour répeter la commande. Très pratique pour du dév en local et prend quasi pas de ressource.

 

Transformer votre Ubuntu Gnome en machine vraiment publique

Un ami m’a demandé le nécessaire pour rendre son Ubuntu Gnome complétement public, c’est-à-dire qu’aucun mot de passe ne soit demandé. Je pensais que ce serait simple à priori. Et bien il en n’est rien. Voici un petit mémo des étapes à suivre pour rendre son Ubuntu Gnome complétement libre d’accès !

Virer le mot de passe de connexion

Il est possible de se connecter automatiquement sans demander de mot de passe. Pour cela, il faut modifier le paramétrage de la fenêtre de connexion : aller dans le menu Système, puis Administration et sélectionner l’entrée Fenêtre de connexion.

Paramètres de la fenêtre de connexion

Cliquez sur le bouton “Déverrouiller” et saisissez votre mot de passe lorsqu’on vous le demande. Vous aurez alors la possibilité de sélectionner la case “Se connecter automatiquement”, puis cliquez sur le bouton Fermer.

La prochaine fois que vous allumez l’ordinateur, vous arriverez automatiquement sur le bureau d’Ubuntu sans avoir indiqué votre mot de passe. Mais ce n’est pas finit : si vous avez un accès par Wifi, Ubuntu va vous demander de saisir votre mot de passe pour déverrouiller l’accès Internet. L’étape suivante explique comment se débarrasser de cette corvée.

Dégager le mot de passe pour le Wifi

Lorsqu’on rentre une clé wifi, Ubuntu, et plus précisément le gestionnaire de bureau Gnome, sauvegarde cette clé wifi dans un trousseau de clés afin de vous éviter de le taper à chaque fois. L’accès à ce trousseau est protégé afin d’éviter qu’une autre personne y ait accès. Mais lorsqu’on met en place la connexion automatique de l’étape précédente, Gnome considère que l’accès au trousseau n’est pas sûr et vous demande votre mot de passe pour ouvrir votre accès Internet. C’est gentil de se préoccuper de notre sécurité, mais en l’occurrence, là c’est voulu de ne pas protéger l’accès puisqu’on fait confiance à tous les utilisateurs. On va donc demander à Gnome de ne plus nous embêter, en spécifiant un mot de passe vide pour le trousseau. Pour l’ouvrir, allons dans le menu Application, puis Accessoires et sélectionnez Mots de passe et clés de chiffrement.

Mots de passe et clés de chiffrement

Cliquez avec le bouton droit de votre souris sur Mots de passe : login et sélectionner Modifier le mot de passe. Saisissez alors votre mot de passe dans Ancien mot de passe, mais laissez vide les 2 autres champs et cliquez sur le bouton Valider.

Un message va vous avertir que l’opération n’est pas sûre. Ne vous inquiétez pas et cliquez sur le bouton Utilisez un stockage non sûr. Refermez les fenêtres, Ubuntu ne vous demandera plus de mot de passe… enfin presque. Si vous avez un économiseur d’écran, il est possible que l’écran se verrouille et vous oblige à saisir votre mot de passe. L’étape suivante vous explique comment s’en affranchir.

Sortir de l’économiseur d’écran sans mot de passe

Cette étape est simple : allez dans le menu Système puis Préférences et choisissez Économiseur d’écran.

Préférences de l'économiseur d'écran

Décocher la case Verrouiller l’écran quand l’économiseur d’écran est actif puis cliquez sur le bouton Fermer.

Vous n’aurez plus à saisir de mot de passe lorsque l’économiseur d’écran s’active. Mais, ce n’est pas encore la fin de l’histoire. Lorsque l’ordinateur se met en veille (batterie faible ou mise en veille volontaire) et que vous le rallumez, il va commencer par vous demander votre mot de passe. On peut aussi changer ça en suivant la dernière étape.

Retour direct après une mise en veille ou une hibernation

L’ultime étape est aussi la plus complexe car il n’y a pas, à ma connaissance, de façon directe pour le faire. Pour y arriver, il faut lancer l’outil de paramétrage de Gnome et fouiller dedans pour modifier certaines options. Commençons par lancer l’outil : maintenez la touche alt et appuyer sur la touche F2.

Lancer une application

Le lanceur d’application s’ouvre : saisissez gconf-editor et cliquez sur le bouton Lancer.

Éditeur de configuration

Descendez l’arborescence comme suit : d’abord apps puis gnome-power-management et enfin lock.
Décochez toutes les cases sur la partie droite, comme dans la copie d’écran ci-dessous et refermez la fenêtre.

Cette fois, c’est bon, on ne vous demandera plus de mot de passe… enfin, presque 🙂

Dans le cas où vous avez des tâches administratives à faire, comme mettre à jour les applications, on vous le demandera encore. Mais là, c’est une autre affaire !

Comment convertir en masse des PDF en JPG avec ImageMagik

J’avais un grand nombre de PDF à convertir en JPG pour être intégré en GED. Des PDF qui devaient rester imprimable après coup, donc qui devaient garder un haut niveau de densité (au moins 300 dpi).

Avec ImageMagik, et plus précisément “convert” ainsi que quelques commandes shell sous linux, le tour était joué :

for i in `ls *.PDF`; do f=`basename $i .PDF`; convert -density 300 $i $f.jpg; done

Comment ça marche ?

  1. Une boucle “for” sur tous les fichiers avec l’exention PDF
  2. Un découpage du nom du fichier pour enlever l’extension : basename $i .PDF
  3. La conversion avec préservation des 300 dpi : convert -density 300

Et voilà !

Comment utiliser Skype et la Logitech Quick Messenger sous Ubuntu 9.04

En essayant de réhabiliter un vieux PC avec la dernière Ubuntu (Jaunty 9.04), je me suis confronté à un souci de configuration de ma webcam avec Skype : les gens avec qui je travaille sont sur Skype et ne sont pas informaticiens (juste pour éviter les “mais skype c’est mal, faut utiliser xxx” – mettre votre logiciel libre préféré à la place des xxx)

Skype reconnait bien ma webcam : une Logitech Quickcam Messenger. Mais l’image obtenu dans l’outil de test est brouillée. Cela ressemble à une espèce de neige qu’on avait sur les télés qui n’étaient pas réglées sur la bonne fréquence (la bonne vieille VHF/UHF avant le numérique et le tripe play pour les plus jeunes). Sauf que la neige est verte au lieu du nostalgique gris d’antan. Bref, pour en revenir à la webcam, c’est irritant que ça ne marche pas du premier coup avec Skype alors que cela fonctionne parfaitement avec d’autres logiciels (Cheese par ex.)

Un petit “lsusb” dans la console m’indique :

Bus 002 Device 004: ID 046d:08da Logitech, Inc. QuickCam Messanger

Tiens ? C’est indiqué “Messanger” alors qu’il s’agit d’une “Messenger”. Sûrement une faute de typo dans la base de données matériels.

Mais avec l’id “046d:08da” aucun doute possible. Hop, mon Firefox, Google et quelques secondes plus tard, je lit que Skype s’appuie sur la librairie de vidéo pour linux (v4l) en version 1. Or, par défaut c’est la version 2 qui est activée dans Ubuntu Jaunty 9.04. Heureusement, Ubuntu intègre encore la v1 pour des raisons de compatibilité (bien vu).

La solution pour faire marcher tout ça ensemble passe par une “surcharge” de la variable d’environnement avant l’appel de skype pour forcer skype à utiliser l’ancienne lib :

LD_PRELOAD=/usr/lib/libv4l/v4l1compat.so skype

Ok, alors pour ne pas à avoir à retaper ça tout le temps, il suffit de mettre la commande dans un script shell. Exemple pour moi qui ai un dossier “bin” dans mon home :

echo LD_PRELOAD=/usr/lib/libv4l/v4l1compat.so /usr/bin/skype > ~/bin/skype

chmod u+x ~/bin/skype

Comme mon dossier “bin” est déclaré dans la variable “PATH” en premier, c’est donc le skype de mon “bin” qui sera exécuté au lieu du “skype” installé.

source : http://bugzilla.kernel.org/show_bug.cgi?id=11741