Technologie ordinaire

Comment coder en Rebol sous Jedit ?

20 avril 2005

Jedit peut-être utilisé pour coder en Rebol. Il intègre en standard une colorisation syntaxique, et moyennant quelques manipulations, permet d’utiliser l’interpréteur Rebol.

Voici ma configuration :
– Debian testing
– JVM : Sun 1.4.2
– Jedit : 4.2
– Rebol : console et view

Je pars du principe que tout est installé sur votre machine, et que les exécutables « rebol » (pour la console) et « rebolview » (pour view) sont dans votre PATH.

Dans Jedit,
1. installer le plugin « console » :
Menu Plugins > Plugins Manager > Install
2. ajouter un gestionnaire rebol :
Mettre le fichier rebol.xml dans le dossier ~/.jedit/console/commando
3. paramétrer rebol :
Menu Plugins > Plugins Options Ouvrir « Console » et cliquer sur « Compile & Run »
Dans la colonne « mode », chercher la ligne avec « rebol ».
Dans la colonne « Compiler » et « Interpreter », choisir « rebol » puis valider.
Cliquer sur « General » sous « Console » et cocher « Commando tool bar » pour avoir une barre de raccourcie.

Un bouton « rebol » apparait sur l’interface principal de Jedit.
A chaque fois que vous cliquez, une fenêtre apparait vous permettant de spécifier la « target » (view ou console) et le « output directory » qui est le dossier où doit être lancé le programme rebol (par défaut, là où se trouve le fichier source).
Une fenêtre « shell » s’ouvre exécutant le code rebol.