Comment coder en Rebol sous Jedit ?

Jedit peut-être utilisé pour coder en Rebol. Il intègre en standard une colorisation syntaxique, et moyennant quelques manipulations, permet d’utiliser l’interpréteur Rebol.

Voici ma configuration :
– Debian testing
– JVM : Sun 1.4.2
– Jedit : 4.2
– Rebol : console et view

Je pars du principe que tout est installé sur votre machine, et que les exécutables “rebol” (pour la console) et “rebolview” (pour view) sont dans votre PATH.

Dans Jedit,
1. installer le plugin “console” :
Menu Plugins > Plugins Manager > Install
2. ajouter un gestionnaire rebol :
Mettre le fichier rebol.xml dans le dossier ~/.jedit/console/commando
3. paramétrer rebol :
Menu Plugins > Plugins Options Ouvrir “Console” et cliquer sur “Compile & Run”
Dans la colonne “mode”, chercher la ligne avec “rebol”.
Dans la colonne “Compiler” et “Interpreter”, choisir “rebol” puis valider.
Cliquer sur “General” sous “Console” et cocher “Commando tool bar” pour avoir une barre de raccourcie.

Un bouton “rebol” apparait sur l’interface principal de Jedit.
A chaque fois que vous cliquez, une fenêtre apparait vous permettant de spécifier la “target” (view ou console) et le “output directory” qui est le dossier où doit être lancé le programme rebol (par défaut, là où se trouve le fichier source).
Une fenêtre “shell” s’ouvre exécutant le code rebol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *